• ONU visé volontairement par l'armée israelienne

    Quatre observateurs de l'ONU ont été  tués mardi par un bombardement israélien au Liban sud, cette action ciblée semble etre un message envoyé directement à la conférence internationale qui se tient aujourdhui à rome et dans l'objectif est celui de trouver une solution au conflit.


    Israel veut montrer sa determination dans cette guerre contre le LIBAN ; et semble vouloir refuser toute ingerence qui entraverait ses plans de destruction massive du peuple libanais.


    Le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, s'est déclaré "choqué" mercredi par le bombardement israélien, "visant apparemment délibérément" la position de la Finul, et a appelé le gouvernement israélien "à mener une enquête approfondie sur cet incident très préoccupant".


    Pour sa part, le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a appelé M. Annan pour lui exprimer ses "profonds regrets" pour ce drame accidentel, et pour exprimer ses "réserves" sur les propos du secrétaire général.... evidement il n'allait comme pas dire que cette tuerie est volontaire, cependant les bombardements depuis 13j sont volontairement destiné a tuer des civils puisque l'armée israelienne les vise clairement .... pretextant encore une fois que des armes sont cachés dans les habitations et des ecoles ...


    Ainsi israel est comme " obligé " de tuer des enfants et des femmes pour tuer le hezbollah !!! mais de qui se moque t'on ???


    les combats se déroulent toujours  à Bint Jbeil, dans le sud du Liban, où neuf soldats israéliens ont été "touchés" dans les affrontements avec la resistance libanaise, selon une source militaire israélienne.



    La chaîne de télévision Al-Arabiya, basée à Dubaï, a fait état de 12 soldats israéliens tués.


    Des casques bleus de l'Onu tentaient toujours de dégager le corps d'un des quatre observateurs des Nations Unies des décombres de leur poste, détruit mardi en fin d'après-midi dans un raid aérien israélien à Khiam, dans le secteur oriental de la frontière, selon une source des services de sécurité libanais. Une cinquantaine de soldats du contingent indien de la Force intérimaire des Nations unies (Finul) tentaient, avec des pelles ou à mains nues, d'enlever des blocs de béton pour extraire la dernière victime du poste détruit, une maison de deux étages munie d'un abri.


    "Il y a eu mardi autour de ce poste quatorze autres bombardements israéliens et ils se poursuivaient durant l'opération de secours", a affirmé le porte-parole de la Finul, Milos Strugar. c'est dire l'acharnement d'Israel dans la tuerie et l'horreur



     Selon la source libanaise, plus de trente raids aériens israéliens ont visé les alentours de ce poste au cours des trois derniers jours.



    A New York, l'Onu a annoncé la mort des quatre casques bleus sans confirmer les informations selon lesquelles il s'agit d'un Autrichien, d'un Canadien, d'un Chinois et d'un Finlandais. La Chine a toutefois a toutefois annoncé la mort d'un de ses ressortissants, tout en condamnant "fermement" le raid israélien et a convoqué l'ambassadeur d'Israël en Chine pour exiger "des excuses".



    A New Delhi, le ministre indien de la Défense, Rao Inderjit Singh, a indiqué qu'un soldat indien avait été blessé, apparemment lorsque les soldats indiens de la Finul ont tenté de conduire une opération de secours, et que le retrait du contingent indien de la Finul, fort de 600 hommes, était envisagé.



    Ce bombardement est intervenu à la veille de la conférence qui réunit à Rome M. Annan et des représentants de 14 pays autour de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice pour tenter de trouver une issue au conflit et à la crise humanitaire qui frappent le Liban depuis le 12 juillet, date du début de l'offensive israélienne au Liban contre le liban.



    Près de 400 personnes, dans leur immense majorité des civils, ont été tués au Liban depuis le début du conflit. Quelque 150 blessés graves devaient aussi être évacués vers Amman mercredi à bord de ces mêmes appareils, a annoncé le ministre libanais des Travaux publics, Mohammad Safadi.


    L'état-major israélien a reconnu que des affrontements se poursuivaient dans le secteur de Bint-Jbeil, après avoir annoncé mardi la chute de la ville. voila un exemple de la propagande israelienne en deroute au liban







    Le chef du parti chiite, Hassan Nasrallah, a annoncé dans la nuit que ses combattants allaient tirer des roquettes "au-delà" de Haïfa (nord d'Israël) et mener une "guérilla" contre les troupes israéliennes entrées en territoire libanais.

     













     

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :